Changer soi-même ses bougies de préchauffage.

Publiée le : 24 janvier 2013 Par
Changer soi-même ses bougies de préchauffage.

Les bougies de préchauffage, vous n’en entendez jamais parler, à part lorsqu’il faut les changer.

En effet, c’est un élément du moteur diesel, qui est incontournable. La bougie de préchauffage effectue un réchauffement de la chambre de combustion juste avant que vous ne démarriez. Le préchauffage se déclenche automatiquement lorsque l’eau du moteur est inférieure à 20 %.

Il s’effectue dès que vous tournez la clé et un voyant indique sur le tableau de bord que le préchauffage est en cours. Dès que le voyant s’éteint, vous pouvez démarrer. Une telle bougie chauffe à son extrémité dès qu’on lui applique un tension électrique.
En général, la durée de vie des bougies de préchauffage est très longue, de l’ordre de 80 000 km. Si une fumée blanche apparaît au démarrage, c’est plutôt le signe qu’il va falloir les changer bientôt. Si le démarrage est difficile, il y a également de fortes chances que cela vienne des bougies.

Comme n’importe quel organe d’un moteur, il faut choisir des bougies qui soient en accord avec les préconisations du constructeur. Ces bougies sont classées suivant trois critères : l’encombrement, le degré thermique et le type de filetage.

Changer ses bougies n’est pas compliqué à condition de bien faire les choses dans l’ordre.

En premier lieu, il faut débrancher une borne de la batterie, ou même les deux si vous voulez. C’est une sécurité pour éviter tout souci électrique. Avant de démonter les bougies, il faut les souffler pour que les poussières ne tombent pas dans le moteur.

En effet, une fois les bougies enlevées, vous avez accès directement dans la chambre de combustion. Inutile de vous dire qu’il ne faut rien mettre d’autre que du carburant dans cette chambre (pas de lit, de table de chevet ou autre, non je délire). Donc un bon coup de chiffon ou mieux, l’air d’un compresseur pour bien nettoyer le tour des bougies.

Ensuite il faut enlever les cosses des bougies qui sont en général vissées dessus. En seulement à ce moment, vous pouvez desserrer les bougies à la clé à bougie. Autant remplacer chaque bougie l’une après l’autre, pour ne pas permuter les câbles d’allumage si toutes les bougies étaient déconnectées en même temps.

Pour le remontage, il faut impérativement faire le vissage à la main ce qui permet d’être certain que le filetage est bien positionné. Le serrage final se faisant à la clé, on est ainsi sûr de ne pas endommager le filetage du bloc-moteur ce qui par la suite vous ferait une facture élevée, je vous le confirme.

Changer des bougies de préchauffage ne doit pas prendre plus d’une vingtaine de minutes et le pire qui puisse vous arriver est de trouver des bougies qui soient difficiles d’accès. Ce qui arrive bien souvent, on peut faire confiance en nos ingénieurs et autres contorsionnistes embauchés chez les constructeurs automobiles. Par contre ce qui est marrant, c’est que pour les moteurs à essence, les bougies sont beaucoup plus accessibles.

Maintenant vous voila fin prêts pour repartir du bon pied et du bon moteur surtout.

5 Commentaires

  • Bonjour,

    En effet les bougies de préchauffages ne sont pas ce qu’il y a de plus connu. Propriétaire d’une Volvo S60 diesel de quelques années, j’ai eu l’occasion de constater qu’il fallait parfois les changer. Personnellement j’ai pu trouver de quoi les changer ici : http://www.fb-pieces-auto.com/bougies/14981-bougie-d-power-ngk-ye12.html?brand=49&type=17&year=2003&alim=Diesel&cyl=2401&pow=165. Depuis ma Volvo roule sans soucis !

  • Tout est bon pour faire des économies, et le « do it yourself » est une tendance qui se répand de plus en plus. Concernant la voiture, la tendance c’est vraiment de mettre les mains dans le camboui en s’occupant soi-même de changer des pièces auto. Des sites comme Oscaro ont très bien compris cette tendance et ce sont positionnés à mon sens sur un segment du marché qui est extrêmement porteur ! Après il y a des domaines, comme les accessoires auto, ou malheureusement on ne peut pas les fabriquer soi-même…. Il faut alors trouver des bons plans pour aller toujours au pas cher. Peut-être que si certains garagistes n’avaient pas cherché à toujours faire gonfler leurs factures face à des gens qui ne maîtrisent pas assez le sujet, cette tendance n’aurait-elle pas autant pris d’importance ?

  • Le « do it yourself » marche très bien mais attention a pas faire nimporte quoi non plus. Car au final tu part au garage et tu a des réparations plus lourdes. Mais il faut avoué qu’on peut nous meme changé les bougies de préchauffage sans risqué notre sécurité. De multitude de sites de vente de pieces sont en constante concurence qui nous donne des prix vraiment abordable et de bonne qualité.

  • Sur certains moteurs les bougies sont accessibles, et c’est vrai qu’il est facile de faire le remplacement soi même avec peu d’outillage. Par contre, il faut faire attention sur certains blocs, elles sont difficiles d’accès et il est parfois nécessaire de retirer plusieurs pièces moteur pour les atteindre.
    Je pense qu’en cas de doute il ne faut pas s’amuser au bricolage mais faire travailler son mécanicien local.

  • C’est vrai que le « do it yourself » est très intéressant, et ça devient de plus en plus possible avec le web. On peut commander la pièce qu’il nous faut, faire les réparations soi-même et économiser les frais de main d’oeuvre, ou si on préfère s’en remettre à d’autres, se mettre d’accord avec un garagiste qui accepte de monter des pièces qu’on a acheté ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>