Licenciement abusif ou indemnités abusives ?

Dany Bahar, l’ex-PDG de Lotus a été mis à pied en juin de cette année après que ses ambitieux projets pour la marque anglaise ne firent pas retenus pour relancer la firme anglaise qui est loin d’être au mieux de sa forme.

Un licenciement qu’il consiste au motif qu’il serait abusif et réclame rien de moins qu’environ 8.4 millions d’euros.

Lotus aujourd’hui.

Lotus, tout au moins l’ambitieux Dany Bahar, prévoyait d’ici 2012, c’est-à-dire au maximum 6 ans après sa prise de poste, de sortir 5 modèles haut de gamme (enfin, ne ne peut pas dire que Lotus fasse dans le low-cost !). Un pari bien ambitieux qui a débouché sur des grosses dépenses pour Lotus, mais aucune sortie de véhicule.

L’avenir de Lotus ?

Ce projet sans fondement a mis Lotus dans une situation encore plus difficile qu’elle ne l’était, ne lui ouvrant plus aujourd’hui la porte à d’éventuels repreneurs. Seul Renault et son aspiration à ressusciter la mythique Alpine pourrait relancer Lotus qui, en attendant, ne se présente même pas au Mondial de l’automobile à Paris en Septembre en raison de ses difficultés économiques et de son avenir incertain.

Une absence qui sera sans conteste remarquée pour tous les amoureux de belles voitures.