Les jeunes sont nombreux à vouloir se lancer dans le sport automobile. Malheureusement, le budget est le frein n°1 qui empêche la plupart des passionnés à se lancer dans une carrière de pilote professionnel.

Pour 90% d’entre eux, la course auto reste un loisir. Rare sont les pilotes à vivre de leur passion.

Devenir pilote de F1 : un rêve qui coûte cher !


La plupart des pilotes débutent leur carrière sur un karting. Accessible à partir de 7 ans, elle permet de se familiariser avec la conduite sportive et les différentes techniques de pilotage. C’est une période charnière pour la vie d’un pilote et c’est à ce moment qu’il devra se constituer un premier réseau de contacts.

Malgré tout, les jeunes (de 15 à 23 ans) devront ensuite passer par une formation complète. L’Auto Sport Academy propose d’intégrer sa formation à partir de 80 000€ / HT. Certains pilotes auront peut-être la chance d’être repérés par un constructeur automobile ou par une team de F1 pour financer la formation. Pour les autres, il faudra passer par des parents généreux ou par des sponsors de taille. L’écrémage commence dès l’adolescence, un parcours du combattant qui laisse évidemment de nombreux jeunes sur le côté.

Le vainqueur de cette formation recevra la modique somme de 100 000€ pour accéder à la saison suivante, mais gardons à l’esprit que le jeune pilote devra financer environ 3 millions d’euros sur 4 à 5 années pour courir dans l’anti chambre de la F1. La route pour accéder à une carrière de pilote automobile professionnel est donc extrêmement difficile.

En F1, les chiffres sont astronomiques. Une écurie comme Renault dispose d’un budget de 300 millions d’euros pour la saison 2016. Ce budget très élevé permet à la marque française de se faire connaître dans des régions / pays où elle souffre d’une certaine visibilité : Amérique du Sud, Moyen-Orient, Chine… C’est une opération marketing / de communication comme les autres finalement.

Le Rallye et la GT : des catégories plus accessibles ?


Pour les plus frileux (ou les moins riches) vous pouvez vous orienter vers une carrière de pilote dans l’univers du Rallye. Comme pour la F1, il est conseillé de faire ses débuts au volant d’un karting. Des stages de détection sont organisés par la FFSA : Les « Rallye Jeunes ». Ces épreuves coûtent entre 10 et 15€.

Les finalistes (qui devront être âgés de 18 à 25 ans) se verront offrir un programme de formation avec plusieurs épreuves dont le championnat de France des Rallyes.

À l’inverse, le parcours pour devenir pilote GT est similaire à celui de la F1. Un engagement d’environ 3500€ vous permettra d’intégrer une école de formation dirigée par un constructeur automobile. De grosses aptitudes au pilotage automobile seront évidemment nécessaires pour être accepter.

À l’issue de la formation, le vainqueur recevra un budget limité pour se lancer dans divers championnats GT : WEC, l’ELMS, Carrera Cup…

Une alternative pour les petits budgets


Depuis 2008, un concept assez fou a vu le jour du côté de Sony Computer en collaboration avec Nissan Europe. En effet, les amateurs d’automobile, et plus particulièrement, du jeu Gran Turismo (l’un des meilleurs jeux vidéo dans l’univers de l’automobile), peuvent tenter d’accéder à une carrière de pilote professionnel.

La GT Academy propose un concours international récompensant les meilleurs joueurs de Gran Turismo. Les vainqueurs du challenge pourront ensuite s’affronter sur un véritable circuit automobile. L’épreuve ultime a lieu sur le circuit de Silvertone en Angleterre.

Certains gamers ont réalisé de belles performances et 6 vainqueurs de la compétition ont eu l’honneur de participer aux 24h du Mans.

Alors qui osera tenter sa chance ?

A découvrir