La Volkswagen Golf III A59 reste un mystère fascinant dans l’univers des voitures sportives qui n’ont jamais atteint le grand public. Conçue dans les années 90 comme une maxi-Golf aux performances exaltantes, ce prototype était destiné à redéfinir les standards de puissance et de design dans la catégorie des compactes. Malheureusement, divers facteurs, dont les coûts de production élevés, ont conduit à l’annulation du projet. Plongeons dans l’histoire méconnue de cette Golf pas comme les autres, qui aurait pu marquer une nouvelle ère pour Volkswagen!

Un rêve de compétition interrompu

découvrez l'histoire de la volkswagen golf iii a59, la maxi-golf qui n'a jamais vu le jour, à travers cet article captivant.

Dans les coulisses de l’automobile sportive, des projets ambitieux voient souvent le jour, mais tous n’atteignent pas la ligne de production. Tel est le cas de la Volkswagen Golf III A59, une version extrême de la populaire Golf, pensée dans le but de révolutionner sa présence dans le monde du rallye. Développée début des années 90, cette voiture avait pour mission de propulser Volkswagen au sommet des classements en Groupe A, l’antécédent du championnat WRC actuel.

Le projet A59 débuta officiellement en 1992 avec une ambition claire : faire de Volkswagen un champion incontesté du rallye dès son retour à la compétition. La Golf II GTI, malgré sa participation entre 1987 et 1989, n’avait récolté qu’une victoire et plusieurs podiums, une performance jugée insuffisante par la marque allemande.

Conception et caractéristiques impressionnantes

La Golf A59 était le fruit du travail combiné de Volkswagen et de Schmidt Motorsport, célèbre pour la préparation des Audi en DTM. La voiture devait être une version bodybuildée de la Golf : avec un kit carrosserie volumineux, des jantes de 17 pouces, et un aileron en bec de canard qui lui donnait un look agressif et distinct. Sous le capot, elle cachait un moteur 2.0 turbocompressé développant 275 ch, prêt à être porté à 400 ch pour sa version course.

À l’intérieur, le cockpit de la A59 était équipé de deux sièges baquets Recaro, d’un nouveau volant sportif trois branches, et d’une instrumentation digitale inspirée des voitures de course. Tout était prévu pour aligner la A59 à la hauteur de ses ambitions compétitives.

Un projet avorté face à des contraintes de production

Malgré les innovations et les performances promises, le projet A59 n’a jamais vu le jour en production. Pour se conformer aux règles du rallye, il était nécessaire de produire un minimum de 2.500 unités destinées à la route. Cependant, le coût de production et la niche de marché visée rendaient le risque financier trop important pour Volkswagen, qui à l’époque ne jouissait pas encore de la solidité financière d’aujourd’hui.

La décision finale fut donc de ne pas poursuivre la production de la Golf A59, faisant d’elle une légende presque mythique, connue seulement par les passionnés et les experts du secteur. Deux prototypes ont été construits, l’un exposé au musée Volkswagen à Wolfsburg, et l’autre chez Schmidt Motorsport, témoignant de ce qui aurait pu être un tournant majeur pour Volkswagen dans le rallye.

L’héritage et les suites

Si la Golf A59 fut une page tournée trop rapidement, Volkswagen n’a pas abandonné le monde du rallye pour autant. Ce n’est qu’en 2013 que la marque fera un retour triomphal avec la Polo en WRC, récoltant finalement les fruits d’une longue quête de gloire dans les compétitions de rallye. La Golf III A59 reste un fascinant “what if?” dans l’histoire automobile, un rappel que même les géants de l’industrie peuvent parfois reculer devant l’audace de leurs propres créations.

A découvrir

découvrez la nouvelle suzuki swift 2024, un concentré d'accessibilité à moins de 19.000 € : design moderne, performances dynamiques et technologies innovantes.
découvrez la nouvelle série spéciale first edition de la version restylée de la kia picanto. une édition spéciale qui combine style, performances et technologie pour une expérience de conduite exceptionnelle.