Le Nissan Juke-R est l’incarnation même d’une audace mécanique et stylistique qui a su marquer les esprits. Ce crossover atypique, mélange audacieux entre le dynamisme d’une sportive et l’espace confortable d’un SUV, a captivé une audience bien au-delà des enthousiastes de la première heure. Alliant performances impressionnantes grâce à son moteur de GT-R et une esthétique qui ne laisse personne indifférent, le Juke-R n’est pas juste un véhicule, c’est un statement sur roues. Revenons sur ce modèle iconique qui continue d’inspirer et d’intriguer dans le monde de l’automobile.

Une fusion audacieuse : le croisement du Juke et de la GT-R

découvrez le nissan juke-r, un retour sur un modèle iconique de la gamme nissan qui allie puissance, design innovant et performances exceptionnelles.

En 2011, le monde de l’automobile a été témoins d’une naissance peu commune avec le Nissan Juke-R, fruit d’une idée aussi audacieuse qu’inattendue. À cette époque, Nissan souhaitait marquer les esprits en fusionnant deux univers distincts : celui du crossover urbain avec son modèle Juke et celui de la supercar avec la Nissan GT-R. Ce mélange a donné naissance à une création surprenante, le Juke-R, qui combine l’esthétique urbaine du Juke avec la puissance brute de la GT-R.

La transformation technique : un challenge d’ingénierie

Le développement du Juke-R fut un réel défi technique pour les ingénieurs. Dirigée par l’équipe de Nissan UK en collaboration avec le préparateur RML, la transformation comprenait le remplacement des composants essentiels du Juke par ceux de la GT-R. Non seulement le moteur V6 3.8 bi-turbo mais aussi la boîte à six rapports et les trains roulants de la supercar ont été intégrés dans la structure du crossover.

La carrosserie a subi des modifications majeures pour accomoder ces nouvelles caractéristiques, avec une largeur augmentée et un kit en noir mat impliquant de nouveaux boucliers, un rabaissement significatif, et l’ajout de jantes Rays de 22 pouces propre à la GT-R. De nombreux éléments, dont le capot, les portes et le hayon, ont été redessinés pour supporter la transformation.

Des performances à couper le souffle

L’intégration de la mécanique de la GT-R a propulsé le Juke-R dans une autre dimension en termes de performance. Avec une puissance initiale de 485 chevaux, puis portée à 545 chevaux dans les versions suivantes, le Juke-R pouvait accélérer de 0 à 100 km/h en seulement 3,7 secondes, avec une vitesse de pointe atteignant 257 km/h. Ces chiffres étaient suffisant pour faire du Juke-R, à cette époque, l’un des SUVs les plus rapides du marché.

Un succès limité mais mémorable

Malgré son prix élevé de 500,000 euros et une production très limitée à seulement 23 exemplaires, le Juke-R a marqué les esprits et est devenu un modèle culte pour les passionnés de voitures et les amateurs de Nissan. Son audace et sa singularité en font un sujet de conversation passionnant, même des années après sa création.

En 2015, une version encore plus poussée, le Juke-R 2.0, a été développée, embarquant 600 chevaux et des améliorations esthétiques incluant un kit carrosserie en fibre de carbone. Cette version repoussait encore les limites, affirmant son statut de SUV le plus rapide du monde à cette époire, avec une vitesse de pointe de 270 km/h.

Également, la numérologie du nombre de véhicules produits, s’inspirant de la prononciation japonaise de “23” – proche du nom Nissan – souligne bien l’importance de ce projet dans le cœur des stratégies de marques, même les plus audacieuses.

A découvrir