Le défi était de taille, Google l’a relevé : celui de parcourir environ 500 000 km de routes sans conducteur. Connu pour son immense influence dans le milieu informatique, Google nous prouve aujourd’hui que son rôle dans le monde automobile n’est pas des moindres.

A termes, la société souhaite commercialiser au grand public une voiture autonome.

De premiers tests concluants

Depuis 2010, Google teste les capacités de ses prototypes de véhicules autonomes. Après avoir parcouru 144 000 miles, puis 300 000 miles sans embuche, les voitures de test, homologuées sur route ouverte dans l’État du Nevada, viennent de rouler sur 300 000 miles, soit environ 500 000 km, sans accident.

Un projet d’envergure

Outre sa volonté d’impressionner les acteurs de l’automobile, Google mise beaucoup sur son projet de voiture autonome. Le constructeur souhaite en effet offrir plus de confort aux conducteurs, mais aussi réduire le nombre d’accidents et limiter les émissions polluantes grâce à une conduite plus fluide.