Les bus sont des véhicules de transport en commun qui peuvent être utilisés dans de nombreux cas : transport scolaire, pour les entreprises, en ville, etc. Le bus nécessite alors d’être entretenu comme tout autre véhicule. Si vous avez une entreprise de transport, et que vous détenez plusieurs bus, alors leur nettoyage nécessite une attention particulière.

Les bus doivent être nettoyés avec de bonnes brosses


La propreté des bus participe à véhiculer une image positive de l’entreprise qui les détient. Leur nettoyage, du fait de leur hauteur, nécessite l’utilisation d’une brosse assez spéciale à découvrir sur ce site, qui pourra assurer un entretien optimal. Ce type de brosse est fait pour atteindre toutes les surfaces qui cumulent les saletés et les poussières du quotidien, notamment dans les parties inaccessibles de leur carrosserie.

Les exigences en matière de nettoyage des bus sont assez élevées. Comme il s’agit d’un véhicule destiné au grand public, il faut porter une attention particulière à sa présentation et à sa propreté. La technique de lavage doit dépasser les méthodes ordinaires pour éliminer de manière optimale toutes les saletés qui s’y accumulent : taches d’huile, projections de boue, accumulation des poussières, etc.

À quelle fréquence faut-il laver les bus ?


Le bus est plus sollicité que n’importe quel autre transport pendant son utilisation. De nombreuses personnes le prennent quotidiennement, et les durées des trajets peuvent être élevées. Le nettoyage doit se décomposer en plusieurs fractions :

  • nettoyage intérieur,

  • nettoyage extérieur,

  • lavage des vitres,

  • nettoyage de la cabine du chauffeur, etc.


On doit également songer au détachement des selleries. Dans le bus, on rencontre plusieurs surprises : des graffitis, des chewing-gums collés, etc. Enlever ces éléments est alors primordial.

brosse de nettoyage pour bus

Le lavage ne concerne pas seulement la carrosserie ou l’intérieur, mais également le moteur du bus. Le dépôt de suie au cœur du moteur peut compromettre sa performance. Sachez que ces suies peuvent atteindre les cylindres, les pistons ainsi que les filtres et la vanne EGR. Il faut alors songer de temps en temps au nettoyage du moteur pour éliminer ces résidus charbonneux.

Pour la carrosserie et la partie intérieure du bus, un lavage hebdomadaire semble être une fréquence raisonnable. Vous pouvez partir sur une fréquence de deux fois par semaine si le véhicule opère sur un itinéraire particulièrement salissant. Pour le nettoyage du moteur, une fréquence semestrielle est suffisante.

Les dommages subis par les bus en cas de mauvais entretien


Un mauvais entretien entraine toujours des conséquences néfastes pour n’importe quel engin. Pour un bus, l’absence de nettoyage régulier véhicule déjà une mauvaise image. Personne ne voudrait monter dans un bus encrassé et sale.

De plus, les saletés qui s’accumulent peuvent générer d’autres dégâts. Au niveau du moteur, les cumuls de suie peuvent atteindre la mécanique et toucher la partie la plus sensible. Le nettoyage peut être un acte banal et accessoire, mais il représente beaucoup pour la longévité de votre bus.

A découvrir