iNext, le véhicule autonome de BMW, prévu pour 2021

Publiée le : 19 mai 2016 Par
iNext, le véhicule autonome de BMW, prévu pour 2021

L’avenir est aux véhicules sans conducteur, aussi appelés véhicules autonomes. De nombreux prototypes existent, mais aucun d’entre eux n’est encore commercialisé, tant pour des raisons technologiques que réglementaires, même si les conducteurs en ont déjà un avant-goût avec des équipements tels que le régulateur de vitesse ou l’assistance au stationnement.

Les constructeurs sur la ligne de départ de l’autonome

Cependant, la plupart des constructeurs sont déjà sur les starting-blocks pour être prêts le moment venu. Si de grandes marquent s’y préparent, comme Nissan, Peugeot ou Renault, d’autres entreprises actives dans d’autres secteurs, comme Tesla, Google ou Uber, se sont également lancées dans la course.
BMW compte prendre un tour d’avance sur la concurrence.

La marque allemande ambitionne d’être prête à commercialiser son premier modèle 100% autonome, le iNext, dès 2021.
Depuis plusieurs années, BMW s’est lancée sur le créneau des voitures électriques avec des modèles comme la 100% électrique i3 et l’hybride i8. Comme il se doit, pour continuer dans ce secteur porteur, son iNext sera également électrique.

BMW compte pour cela tirer profit de l’importante augmentation des capacités des batteries, déjà mises en œuvre sur les dernières évolutions de ses i3 et i8.

Confidentialité : BMW sur le chemin de la prudence

Apple, qui tente également de se positionner sur le créneau des voitures autonome, a tenté de se rapprocher BMW en 2015. En raison de récents scandales relatifs aux données personnelles, les utilisateurs craignent le « flicage » et les risques pour la confidentialité liés à une voiture entièrement automatique et connectée.

La marque à l’hélice a donc décliné un partenariat avec Apple qui souhaitait faire transiter les données sur son « cloud ».

Avec ce nouveau modèle, BMW compte donc prendre une longueur d’avance et se rendre incontournable sur le marché des véhicules électriques qui, pour le moment, reste dominé par Nissan et Renault.

 

Crédit photo : http://mashable.com/

1 Commentaire

  • Si si il existe bien des voitures autonomes commercialisé, chez Tesla avec la Model S et Model X. C’est d’ailleurs étonnant, car aucune loi n’approuve ou désapprouve les véhicules autonomes, en cas d’accident qui est responsable ? La transition au véhicule autonome n’est pas pour tout de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *