Une innovation étonnante et bouleversante..

Le super “bio pourrait bien faire grand bruit dans le monde automobile. La société Global Bioénergies qui a vu le jour en 2008 a créé un carburant hors du commun. En effet, à partir d’un biomasse (quel qu’il soit), la société est capable de produire de l’isooctane. Il s’agit d’un hydrocarbure d’une très bonne qualité.

Le plus révolutionnaire dans tout cela, c’est que même sans l’intervention du pétrole dans la formule chimique, l’isooctane en question reste rentable pour celui qui le créerait et le commercialiserait.

Ce non-coût s’explique par le fait qu’aucun procédé par voie thermochimique n’est nécessaire. C’est le procédé qui fait le plus souvent monter les prix et donc il est quasi-impossible de se passer en temps normal. Cette fois, il s’agit de faire fermenter directement le produit. En outre, un des grands avantages de cet hydrocarbure réside dans son état gazeux à température ambiante.

Cela signifie que l’isobutène va, peu à peu, s’évaporer au cours de la production. Dès lors, il devient beaucoup plus facile à récupérer. Cet état gazeux permet également d’augmenter son rendement.

Une formule chimique fascinante

Une fois l’isobutène obtenu, il faut le convertir en isooctane dont la formule chimique est C8H18. L’isooctane est déjà utilisé en tant que composant liquide de certaines types d’essence. Ce produit possède de nombreux atouts. Il contient de l’oxygène, par exemple.

Cela sous-entend que l’isooctane n’est en aucun point corrosif pour les conduits du moteur ou les autres composants du véhicule. De plus, l’isooctane a une densité énergétique très semblable à celle de l’essence. Cela permet d’éviter tout phénomène de surconsommation volumique. Enfin et surtout, l’hydrocarbure possède un indice d’octane très fort. Grâce à ce dernier, l’isooctane pourra être utilisé dans des moteurs à haut taux de compression et haut taux de rendement.

En effet, le produit résiste incroyablement bien à toute détonation. Tous ces avantages ont d’ores et déjà séduit la grande marque allemande, Audi. Ainsi, celle-ci a créé un partenariat avec la société Global Bioenergies.

Une révolution dans l’industrie chimique

Ce n’est pas seulement et uniquement une révolution pour l’industrie automobile. La découverte de la société française devrait intéresser le domaine de l’industrie chimique. En effet, cette dernière est une très grande consommatrice d’isobutène. Or, le pétrole se fait de plus en plus rare.

Il faut donc trouver un moyen de le remplacer au plus vite tout en conservant son aspect rentable.