Le site de Tanger, une ambition à la hausse

Publiée le : 22 juillet 2017 Par
Le site de Tanger, une ambition à la hausse

En début de semaine, l’entreprise roumaine Dacia a fêté son millionième véhicule fabriqué dans l’usine de Tanger, une usine à faible coût.

Un anniversaire prometteur

Le site de Tanger vient de produire sa millionième voiture en l’espace de 5 ans. L’aventure a commencé en février 2012 avec l’inauguration de l’usine en présence du PDG de Renault, Carlos Ghosn et du roi du Maroc, Mohammed VI. Spécialiste de la fabrication des Dacia (Sandero, Lodgy, Dokker et le modèle ludospace) à bas coûts, le site de Tanger va mettre en place, dès le mois d’octobre, l’organisation de travail des 3×8 pour augmenter sa production. À la rentrée, sera intégré dans le carnet de commandes la réalisation de la break Logan.

Une production destinée à l’export

95 % de la production marocaine est vendue à l’étranger, avec la France comme premier partenaire économique. En effet, près de 1 000 véhicules sont envoyés, chaque jour, par voie ferroviaire, vers le port de Tanger. L’exportation s’effectue par navire au moyen de 400 escales de bateaux.

Un acheminement somme toute avantageux puisque le coût salarial des opérateurs est effectivement moindre. Le salaire moyen mensuel s’élève à 500 euros pour des semaines de travail de 44 heures. Par ailleurs, la jeunesse des salariés réduit les coûts d’ancienneté, sans compter l’automatisation de l’usine. Un ensemble d’éléments qui permet de produire à faible coût.

Des ventes en pleine progression

Le site de Tanger est devenu le fer de lance de la fabrication de véhicules à bas coût pour le constructeur automobile français. Renault enregistre des chiffres prometteurs sur les 5 premiers mois de l’année, les ventes ont progressé de 13 % (soit 266 000 unités) et le nombre d’immatriculations a également évolué dans l’Union européenne avec une progression de 10,6 %.

D’ici à l’horizon 2018, Renault ambitionne des ventes totales de 1,5 million de véhicules. Un total sur lequel la marque Dacia et l’usine de Tanger apporteront leur contribution de plus en plus grandissante.

Crédit photo : challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *