Le constructeur de voiture Mercedes est actuellement au coeur d’une enquête judiciaire en Chine. C’est sa filière Daimler qui est en cause et c’est le service de “La concurrence et de la Régulation des Prix”  (le NDRC) chinois qui est chargé de faire la lumière sur cette affaire.

Mercedes accusé de vendre des pièces détachées trop chères

Selon le NDRC, le groupe Mercedes et notamment sa filière Daimler profite de leur statut de dominant sur le marché chinois pour augmenter leurs prix. Ces prix trop élevés selon les autorités chinoises seraient appliqués autant sur la vente de pièces détachées que sur la vente de véhicule neuf.

La réaction de Mercedes face à ce scandal naissant

La marque Mercedes a longtemps assuré ne pas être au courant de cette enquête, mais hier elle a avoué être en communication avec le NDRC et avoir déjà pris des mesures concrètes pour régler le problème. Concrètement c’est une baisse radicale de plus de 20% qui est appliquée dès aujourd’hui sur toutes les pièces détachées, voitures neuves et accessoires.

Les autres grandes marques de voiture égaleemnt implantées en Chine sont en train de réagir à leur tour et ont d’ores et déjà appliqué une réduction massive du prix de leurs modèles et des pièces détachées. Sont ciblées : Jaguar Land Rover et Audi.

La puissance du marché chinois peut faire plier les concessionnaires automobiles

La conclusion de toute cette histoire, c’est que sous la menace de se voir refuser l’accès au marché chinois, les plus grands concessionnaires automobiles sont prêt à faire de sacrés compromis. Un comportement compréhensif qui pourrait bien influencé les gouvernements européens à tenter la même chose !

Source des images : news.yahoo.com