L’histoire de MINI est ponctuée de péripéties : malgré les difficultés, elle a su rebondir et proposer à sa clientèle des modèles toujours plus performants et innovants. Quelles ont été les évolutions connues par la marque ? Que peut-on dire aujourd’hui des derniers véhicules qu’elle propose ? Petit tour d’horizon d’un grand nom de l’automobile.

Aux origines, des lettres minuscules

La première marque voit le jour à la fin des années 1960, en 1969 plus exactement. Pourtant, la toute première Mini (le nom s’écrit alors en minuscules) est conçue et fabriquée en 1957, sur la demande du PDG de la British Motor Corporation. L’idée de départ ? Un modèle économique.

A la suite de ce prototype, la voiture est commercialisée sous le nom d’Austin Mini ou de Morris, en fonction de la marque de BMC. L’année 1961 voit apparaître la Riley Elf (pour Morris) ainsi que la Wolseley Hornet (côté Austin), dotée d’un coffre aux dimensions plus élevées.

Ce sont également la célèbre Cooper et ses prouesses en rallyes automobiles à partir de 1964 qui contribuent à la notoriété de la marque. Au cours des années 1980, elle est reprise par le groupe Rover, et de nouveaux modèles voient le jour, tels que la Flame Red, ou la Racing Green.

La reprise de MINI par BMW

En 1994, l’enseigne intègre le groupe BMW. Pendant plusieurs années et jusqu’en 2001, la « Mini » originale est commercialisée par les nouveaux dirigeants. Mais BMW décide de donner une seconde vie à cette voiture devenue mythique, et choisit d’utiliser des lettres capitales pour différencier de l’ancienne gamme chaque MINI commercialisée depuis cette date.

C’est une véritable résurrection qui s’opère, la marque renouant avec le succès. Si progressivement, les modèles s’éloignent de la voiture d’origine, les clients n’en restent pas moins attachés à ce grand nom de l’automobile. Par ailleurs, le cœur d’une nouvelle clientèle est gagné, puisque le groupe parvient à donner une nouvelle image au concept de familiale.

Il s’agit d’une voiture que l’on souhaite conduire, car elle est performante. Elle est également agréable à l’œil, de par son design propre et harmonieux. Plusieurs générations se succèdent, signant notamment le retour du Clubman et du Countryman sous des formes différentes.

Les nouveaux véhicules n’ont plus grand chose à voir avec les anciens, mais le prestige de la marque est toujours là et les modèles proposés n’ont rien à envier à leurs prédécesseurs. Aujourd’hui, le groupe BMW met l’accent sur les véhicules propres avec le développement des modèles électriques et hybrides rechargeables.

La compacte Clubman, une sportive familiale

Le modèle actuel a tout pour séduire les familles. Du design aux dimensions, en passant par les performances et la technologie embarquée, l’accent a été mis sur le plaisir de la conduite. Certes, la compacte Clubman demeure un véhicule destiné à un usage familial. Economique et pratique, il se présente comme la solution idéale pour transporter les parents et les enfants.

Mais au-delà de ça, il offre de nombreux attraits favorisant un véritable plaisir de la conduite. Son apparence, en premier lieu, est agréable par bien des aspects. Avec son intérieur cuir et chrome aux couleurs harmonieuses, il possède un certain cachet qui n’est pas pour déplaire à de nombreux conducteurs.

Par rapport au précédent Clubman, il gagne également en profondeur. Prenant plus d’une vingtaine de centimètres pour atteindre les 4m25. Avec des sièges arrière rabattables et un coffre spacieux, son volume transportable lui confère également une dimension pratique indéniable.

Enfin, la compacte Clubman se présente comme un petit bijou de technologie, avec assistant de mobilité, écran tactile central, affichage tête haute, régulateur de vitesse intelligent, ou encore assistant au stationnement. Autant dire que le confort et la qualité de conduite s’en trouvent considérablement renforcés.

Zoom sur le crossover Countryman

Plus lourd, imposant, présent, tels sont les qualificatifs pouvant être attribués au MINI Countryman en comparaison de son prédécesseur. Avec sa suv, la marque n’a pas non plus lésiné sur les moyens mis en œuvre pour augmenter les dimensions. Là aussi, on gagne une vingtaine de centimètres jusqu’à atteindre les 4m29 de longueur.

La volonté est au gain de place, à la fois pour les passagers et pour le contenu du véhicule. La banquette arrière coulisse sur un peu plus d’une dizaine de centimètres, permettant ainsi d’aménager l’espace du coffre. Ce dernier d’ailleurs, passe à une capacité de 1 390 litres en rabattant les sièges, donnée non négligeable pour qui souhaite partir en vacances, ou dont la vie professionnelle nécessite le transport d’objets volumineux.

Ses cinq véritables places assurent le confort des passagers, sans jamais que ses dimensions n’entravent sa mobilité au sein des agglomérations. Il est toujours très facile de trouver une place et de se garer avec une crossover Countryman.

Les amateurs d’hybrides pourront quant à eux s’appuyer sur la technologie e-All4, module intelligent capable d’ajuster le mode de fonctionnement du véhicule à la nature du terrain pratiqué (carburant ou électricité).

A découvrir

découvrez l'héritage audacieux de la renault talisman (2001), une berline emblématique qui a redéfini le style et la performance. plongez dans son design unique, ses innovations techniques et son impact sur l'automobile moderne, révélant comment cette voiture a marqué son époque.
découvrez comment transformer votre bmw m2 en utilisant du scotch noir pour la rendre encore plus belle. des astuces pour sublimer votre véhicule et exprimer votre style unique.
nissan juke 2018