La plupart des constructeurs automobiles se ruent actuellement vers la conception de voitures électriques pour mieux faire face à la pollution automobile. Dans quelques années, près de 90% des voitures seront équipées d’un moteur électrique et de nombreuses stations de charge devront voir le jour d’ici là. Afin que les automobilistes puissent mieux faire face à cette situation, Nio a débuté l’installation d’un réseau qui sera au final composé de 1100 stations d’échange de batterie.

Une décision louable

Bien que nombre de véhicules carburent encore à l’essence ou au diesel, le nombre de véhicules électriques n’est pas non plus non négligeable. En effet, les constructeurs automobiles se tournent petit à petit vers l’arrêt de production de voitures polluantes au bénéfice des voitures vertes. Face à cette situation, la marque chinoise Nio a décidé de commencer l’installation d’un réseau de 1100 stations d’échange de batterie. Le premier point de service a déjà été inauguré à Shenzhen, dans le district de Nanchang.

1100 stations d’échange de batterie d’ici 2020

Selon Nio, la Chine devrait disposer de 1100 stations d’échange de batterie vers la fin de l’année 2020. Pour profiter de ses services, ses clients sont invités à s’abonner. Ainsi, une voiture électrique peut repartir après 3 minutes après avoir échangé sa batterie auprès d’une station d’échange. Cette réalité fait penser au système Quickdrop de Better Place pour Renault sauf que ce dernier a été abandonné par le constructeur français et son partenaire s’est retrouvé en faillite. Nio, quant à elle, est bien décidé à développer son projet. Grâce aux stations d’échange de batterie, les automobilistes peuvent rapidement retrouver une bonne autonomie en charge avec leur véhicule électrique. De plus, des bornes de recharge sont en train d’être développées et la marque chinoise prévoit également une flotte de 100 camions de charge mobile. Ces derniers garantissent 100 km d’autonomie en quelques minutes et sont accessibles uniquement aux abonnés. Crédit photo : https://static.moniteurautomobile.be

A découvrir

découvrez le comparatif entre le peugeot 2008 et le renault captur, deux suv urbains à partir de 26 500 euros, pour choisir votre prochaine voiture.