Selon un sondage, une grande partie des Américains reste très méfiante par rapport à la conduite autonome

Malgré des aides à la conduite de plus en plus appréciées (caméra de recul, freinage d’urgence, phares automatiques…), près de 40% des Américains interrogés dans une étude de J.D. Power déclarent ne voir aucun bénéfice à la conduite autonome.

Pire, on observe une diminution de l’engouement des sondés de 2017 par rapport à ceux de 2016.

Les jeunes n’échappent pas à la règle

Les personnes de plus de 70 ans sont, comme on pouvait s’y attendre, les moins favorables à cette conduite. De manière plus étonnante, les jeunes conducteurs (de moins de 22 ans) ne sont que 43% à être enclin à se laisser conduire par leur voiture (alors qu’ils étaient plus de 50% en 2016).

Cette réduction s’explique notamment par la grande diffusion médiatique de certains accidents survenus avec ce style de voiture

Un gros investissement

C’est un coup dur pour les Etats-Unis, premier pays à avoir investi autant (4 milliards de dollars pour l’année 2017 à 2027) dans le projet « voiture autonome ». Maintenant il ne leur reste plus qu’à espérer que ce ne soit pas un échec car la population risque de ne pas l’accepter facilement.