Les bougies de préchauffage, vous n’en entendez jamais parler, à part lorsqu’il faut les changer.

En effet, c’est un élément du moteur diesel, qui est incontournable. La bougie de préchauffage effectue un réchauffement de la chambre de combustion juste avant que vous ne démarriez. Le préchauffage se déclenche automatiquement lorsque l’eau du moteur est inférieure à 20 %.

Il s’effectue dès que vous tournez la clé et un voyant indique sur le tableau de bord que le préchauffage est en cours. Dès que le voyant s’éteint, vous pouvez démarrer. Une telle bougie chauffe à son extrémité dès qu’on lui applique un tension électrique.
En général, la durée de vie des bougies de préchauffage est très longue, de l’ordre de 80 000 km. Si une fumée blanche apparaît au démarrage, c’est plutôt le signe qu’il va falloir les changer bientôt. Si le démarrage est difficile, il y a également de fortes chances que cela vienne des bougies.

Comme n’importe quel organe d’un moteur, il faut choisir des bougies qui soient en accord avec les préconisations du constructeur. Ces bougies sont classées suivant trois critères : l’encombrement, le degré thermique et le type de filetage.

Changer ses bougies n’est pas compliqué à condition de bien faire les choses dans l’ordre.

En premier lieu, il faut débrancher une borne de la batterie, ou même les deux si vous voulez. C’est une sécurité pour éviter tout souci électrique. Avant de démonter les bougies, il faut les souffler pour que les poussières ne tombent pas dans le moteur.

En effet, une fois les bougies enlevées, vous avez accès directement dans la chambre de combustion. Inutile de vous dire qu’il ne faut rien mettre d’autre que du carburant dans cette chambre (pas de lit, de table de chevet ou autre, non je délire). Donc un bon coup de chiffon ou mieux, l’air d’un compresseur pour bien nettoyer le tour des bougies.

Ensuite il faut enlever les cosses des bougies qui sont en général vissées dessus. En seulement à ce moment, vous pouvez desserrer les bougies à la clé à bougie. Autant remplacer chaque bougie l’une après l’autre, pour ne pas permuter les câbles d’allumage si toutes les bougies étaient déconnectées en même temps.

Pour le remontage, il faut impérativement faire le vissage à la main ce qui permet d’être certain que le filetage est bien positionné. Le serrage final se faisant à la clé, on est ainsi sûr de ne pas endommager le filetage du bloc-moteur ce qui par la suite vous ferait une facture élevée, je vous le confirme.

Changer des bougies de préchauffage ne doit pas prendre plus d’une vingtaine de minutes et le pire qui puisse vous arriver est de trouver des bougies qui soient difficiles d’accès. Ce qui arrive bien souvent, on peut faire confiance en nos ingénieurs et autres contorsionnistes embauchés chez les constructeurs automobiles. Par contre ce qui est marrant, c’est que pour les moteurs à essence, les bougies sont beaucoup plus accessibles.

Maintenant vous voila fin prêts pour repartir du bon pied et du bon moteur surtout.