Liquide de refroidissement : Ce qu’il faut savoir

Publiée le : 17 mars 2017 Par
Liquide de refroidissement : Ce qu’il faut savoir

 

Parmi les clés permettant d’améliorer la longévité de sa voiture, la gestion du liquide de refroidissement est aussi importante que méconnue. Voici toutes les informations à connaître pour savoir refroidir son moteur dans les meilleures conditions.

Contrôler pour mieux pérenniser son investissement

Certaines conditions renforcent l’importance de refroidir son moteur : être dans un pays où il fait chaud et/ou être le propriétaire d’une voiture plutôt ancienne (plus de 10 ans). Dans tous les cas, prendre soin de son carrosse est essentiel.

A ce titre, il est recommandé de contrôler le niveau de liquide de refroidissement toutes 4 à 6 semaines. Cette action particulièrement simple ne vous prendra que quelques secondes (visualiser le vase d’expansion) et vous alertera si jamais le témoin est en dessous de la tranche « mini ».

Si jamais votre niveau de liquide de refroidissement est bas, il « suffit » d’ajouter un liquide qui compatible avec votre moteur (types C ou D dans de nombreux cas). Bien entendu, n’ajoutez jamais d’eau et vérifiez dans le même temps la parfaite étanchéité du bouchon du vase. Lors de l’ajout du liquide de refroidissement, soyez délicat, car les bulles d’air contenues dans le moteur peuvent vous jouer des tours.

Attention aux fuites et au froid

Si vous pensez qu’il y a une fuite, il est essentiel de la repérer. Sans cela, le moteur va s’échauffer jusqu’à rendre l’âme…Cette fuite est relativement facile à identifier puisqu’un dépôt, souvent de couleur blanche, s’amoncelle au niveau de la pompe à eau ou du radiateur.

Dans tous les cas, il faudra changer la pièce défectueuse (collier de serrage, vis, contour du radiateur,…). Bien entendu, la visite chez une garagiste s’imposera pour limiter les dégâts liés à cette fuite.

Enfin, prenez le temps de vérifier le bon écoulement du liquide de refroidissement lors de l’arrivée de l’hiver. En effet, il n’est pas rare que la protection antigel du liquide ne soit plus active.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *