Suite à la conférence environnementale qui s’est tenue les 21 et 22 septembre, un nouvel impôt sur le carburant se dessine à l’horizon 2014. Ce nouveau prélèvement s’ajoute à la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques) dont le montant récolté par l’Etat s’élève à 35 milliards d’euros et fait des automobilistes les contribuables français les plus ponctionnés.

Quel est ce nouvel impôt ?

Ce nouvel impôt appelé « contribution climat énergie » sera calculé en fonction du taux de CO2 dans les carburants et s’appliquera dès 2014. Les automobilistes ne verront cependant la différence à la pompe qu’à partir de 2015 car une baisse de la TICPE pour 2014 devrait contre balancer le nouvel impôt. Mais à partir de 2015 la taxe augmentera progressivement pour atteindre une prélévement de 14,50 € sur la tonne de CO2 et jusqu’à 22 € en 2016.

Concrètement, quel prix final à la pompe ?

Au final, l’essence devrait augmenter de 1,7 centimes par litre en 2015 et poursuivre une augmentation sur le même rythme pour 2016. Quant au gazole plus chargé en CO2, son prix devrait subir un accroissement de 2 centimes en 2015 et la même évolution pour 2016. Jean Marc Ayrault a déclaré que cette nouvelle taxe rapportera 2,5 milliards d’euros en 2015 et logiquement 4 milliards en 2016.

Et le consommateur dans tout ça ?

L’Automobile Club Association qui lutte pour la défense des automobilistes regrette de ne pas avoir été convié à la discussion et déclare :
Les automobilistes ne peuvent supporter une taxe supplémentaire qui se dessine en filigrane, car les modalités de restitution aux ménages sont loin d’être connues ou arrêtées, ceci alors même que l’automobiliste paye déjà une lourde taxe carbone au travers de la TICPE.  

Source photo : ©Niffylux

A découvrir