La voiture autonome, le rêve français

Publiée le : 30 septembre 2017 Par
La voiture autonome, le rêve français

La voiture autonome, voiture de demain, voiture du futur fait de plus en plus rêver les Français. Plus de longs embouteillages à supporter le matin en allant au travail, avec la voiture autonome, on a le temps de discuter avec ses collègues en vidéoconférence, de boire son café, de lire le journal ou encore tout simplement de se reposer. Mais ou en est-elle ? On vous dit tout.

La voiture autonome au salon de Francfort

Le salon de Francfort, qui a lieu dans un pays connu pour ses automobiles, l’Allemagne, est le plus grand du monde en terme de superficie ; il rivalise avec celui de Paris, plus fréquenté en terme de visiteurs mais sans doute moins impressionnant.
Lors de ce salon, qui s’est tenu du 14 au 24 septembre 2017, de nombreux constructeurs ont exhibé leurs dernières inventions ; parmi elles, de nouveaux véhicules, des véhicules relookés mais aussi des véhicule-concepts… dont la fameuse voiture autonome

Les modèles de voiture autonome se sont particulièrement fait remarquer de part leur taille, pendant toute la durée de ce salon ; elles sont conçues comme un véritable lieu de vie, où l’on peut discuter, se relaxer, s’allonger, se livrer à différentes activités, et elles ont donc des proportions plus imposantes que les voitures classiques. Les Américains sont

La voiture autonome en France

De nombreux constructeurs du monde entier se lancent dans la course à la modernité avec la voiture autonome. Cependant les américains semble sceptiques à la voiture autonome.

Actuellement, une grande partie des acheteurs de voitures autonomes sont des Allemands ; depuis quelques mois, le Parlement allemand est déjà en train d’élaborer des règles éthiques et une législation concernant la voiture autonome.

En France, c’est depuis août 2016 avec l’ordonnance n°2016-1060 que les constructeurs automobiles sont autorisés à faire rouler leurs véhicules partiellement ou totalement autonomes sur les autoroutes françaises ; ainsi, en juin 2017, le groupe PSA a été le premier constructeur français à faire rouler des conducteurs non-professionnels à bord de voitures autonomes : cela a eu lieu en Ile-de-France, sur les autoroutes N118 et N104.
Peu à peu, la législation évolue, bien qu’à un rythme plus lent que chez nos voisins belges et allemands.

Une étude d’Expert Market en collaboration avec Global Positioning Specialists révèle que la généralisation de la voiture autonome en France pourrait lui permettre d’économiser 21 milliards d’euros par an, somme que l’Etat dépense à cause des nombreux accidents de la route qui ont lieu chaque année.

La autoroute N117 très connue de tous les Franciliens, où le groupe PSA a effectué ses tests en juin 2017

1 Commentaire

  • j’ai bien hâted’en rouler une………..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *