Cet été, PSA Peugeot-Citroën nous avait annoncé la suppression de 8000 emplois d’aujourd’hui à 2014 en raison d’une restructuration de l’entreprise en France. Mais malheureusement, il va falloir compter beaucoup plus.
En effet, après une réunion du mardi 11 décembre dernier, l’entreprise annonce une suppression de 3000 postes en plus de ceux qui étaient déjà annoncés.

Comment ces emplois vont-ils disparaitre ?

Cette annonce indigne fortement les syndicats. Ce sont les sites de Aulnay et de Rennes qui sont énormément touchés. Bien sûr, nous savons qu’il y a les départs dits naturels, volontaires… ou les engagements de reclassement internes ou externes. Mais c’est la vie de milliers de personnes qui va basculer.

Un avenir morose

Nous déplorons, déjà, des journées de chômage qui sont prévues sur le site de Rennes, en janvier.
Et il faut noter que la production de l’entreprise a poursuivi une baisse au troisième trimestre qui était déjà engagée en 2012.