Le « leasing social » attire une forte demande pour la mobilité électrique

L’initiative gouvernementale française qui propose la location longue durée de véhicules électriques à des tarifs avantageux a rencontré un succès considérable. En effet, un engouement massif de la part de la population a été observé, avec 80 000 demandes d’informations recensées face à une offre initiale de 25 000 véhicules pour l’année en cours.

Le programme d’accessibilité à la voiture électrique

Modalités de l’offre

Lancé en fin d’année dernière, le programme propose une formule de location avec option d’achat pour les véhicules électriques de type citadine pour moins de 100 euros par mois et pour les voitures familiales à moins de 150 euros mensuels, hors frais d’assurance et de maintenance.

Intérêt et réponse du public

Ce dispositif, qui cible initialement les travailleurs actifs parcourant de longues distances annuelles ou résidant loin de leur lieu de travail, a déchaîné l’intérêt des foyers français, dépassant largement le nombre de voitures disponibles.

Au-delà des candidatures déjà enregistrées, la Ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a confirmé avoir pris les dispositions nécessaires avec les constructeurs automobiles pour s’assurer de la disponibilité des véhicules promis.

Les conditions spécifiques du « leasing social »

Critères d’éligibilité

La plateforme officielle mon-leasing-électrique.gouv.fr a clarifié que les pré-inscriptions reçues consistent en une demande de renseignements sans engagement ferme de commande. De plus, cette initiative s’adresse en premier lieu aux ménages modestes, notamment ceux dont le revenu fiscal ne dépasse pas 15 400 euros par part.

Contribution de l’État et durée de contrat

Le contrat de location, exempt de tout apport initial, est stipulé pour une période de trois ans, avec possibilité de renouvellement. L’État abonde chaque contrat de location d’un soutien financier s’élevant à 13 000 euros.

Les offres alléchantes des constructeurs automobiles

Les propositions économiques

  • Renault propose sa Twingo électrique à partir de 40 euros mensuels, entretien inclus.
  • Citroën projette sa ë-C3 à partir de 54 euros mensuels.
  • Fiat met en avant sa 500e à partir de 79 euros mensuels.
  • Opel promeut son SUV Mokka à 119 euros mensuels.

L’engagement de Stellantis

Face à la demande croissante, le constructeur Stellantis a assuré sa disposition à fournir des véhicules supplémentaires pour répondre à la demande nationale, soulignant son implication dans la réussite du programme.

Le renouvellement de l’offre automobile

Le leasing social est également accessible pour les voitures électriques d’occasion de moins de trois ans et demi et inclus la possibilité de rétrofit, une technique consistant à transformer des voitures thermiques en électriques. Pour exemple, la start-up Lormauto envisage de livrer des Twingo rénovées dès le printemps 2024.

A découvrir