Dans le cadre de son plan climat, le Ministère de la transition écologique et solidaire a revu les conditions d’éligibilité de la prime à la conversion.

Ce dispositif visant à inciter les citoyens à privilégier les voitures moins polluantes est entré en vigueur le 1er janvier 2018. Davantage de véhicules concernés, pas de conditions de ressources, bref de quoi donner envie aux hésitants de changer de voiture. Détails à ce sujet !

Prime à la conversion 2018 : une aide pour tous

Avec pour objectif de rajeunir le parc automobile français et de remplacer 100 000 véhicules cette année, la prime à la conversion figurait parmi les quatre points clés du « plan climat » cher à M.Hulot et validé fin décembre 2017. Si la prime à la conversion n’en est pas à sa première année d’existence, l’élargissement de ses conditions d’éligibilité pour la version 2018 est aujourd’hui à souligner.

Il y a quelques jours encore, les ménages désireux de bénéficier de la prime à la conversion devaient remplacer leur vieille voiture diesel immatriculée avant le 1er janvier 2006 devaient respecter des conditions de ressources et faire le choix parmi des catégories très limitées de véhicules. En 2018, les choses changent et tous les français, sans conditions de revenus, peuvent y prétendre.

Le distributeur multimarques Qarson propose 1500 véhicules éligibles à la prime à la conversion 2018

Les véhicules concernés par la prime à la conversion 2018

La prime à la casse 2018 est accessible aux ménages qui choisiront de détruire leur véhicule diesel immatriculé avant le 1er janvier 2001 (étendu à 2006 pour les ménages non imposables) ou leur véhicule essence immatriculé le 1er janvier 1997, dès lors que le nouveau véhicule acquis émet moins de 130 g de CO²/km.

C’est aussi nouveau, en 2018, les ménages qui achèteront une voiture d’occasion pourront également bénéficier de la prime à la conversion si le véhicule choisi affiche la vignette Crit’Air 0, 1 ou 2. Véhicules d’occasion et essence d’avant 1997 font donc leur entrée dans les modèles éligibles, élargissant ainsi les candidats potentiels à la prime.

Le montant de la subvention

Avec la révision des conditions d’accès à la prime à la casse, le gouvernement souhaite encourager toujours plus la réduction de la pollution automobile. Avec l’aide proposée, il espère ainsi motiver les ménages à acheter des voitures à faible émission de CO².

Et nous parlons maintenant de tous les ménages puisque cette année aucun condition de ressources n’est exigée. De quoi élargir le public cible… Ainsi, les ménages qui remplaceront, en 2018, leurs véhicules (conformément aux conditions vues plus haut) bénéficieront d’une subvention généralisée à 1000 € pour tous les français, et de 2000 € pour les ménages non imposables.

Tout pour changer de voiture dans les meilleures conditions

Cette prime à la conversion 2018 s’annonce comme une bonne opportunité pour de nombreux français, de pouvoir changer leur voiture en profitant d’un « petit » plus dans leur budget. A eux de trouver l’offre commerciale qui, associée à cette subvention de l’Etat, leur permettra de faire la meilleure affaire.

Nous pensons par exemple à notre partenaire Qarson, distributeur multimarques, qui propose 1500 véhicules éligibles à la prime à la conversion et qui affiche en plus des prix de vente et des forfaits de LLD à des tarifs exceptionnels.

A découvrir

découvrez la date de révélation de la prochaine bugatti après la chiron. restez informé sur la prochaine évolution du constructeur automobile de luxe.
découvrez l'histoire de la légendaire audi 50 qui célèbre son demi-siècle d'innovations et de performances exceptionnelles.