Face au nombre croissant de morts sur les routes, le Premier Ministre Edouard Phillipe a annoncé les mesures prises lors d’un comité interministériel de la sécurité routière. Parmi les solutions prises se retrouve l’utilisation d’un contrôleur électronique de vitesse.

Un contrôleur électronique de vitesse pour identifier les chauffards

Cette mesure s’adresse surtout aux conducteurs dont le permis de conduire a été suspendu pour avoir dépassé la limite de vitesse autorisée (plus de 40km/h). La sanction est levée pour ces automobilistes sauf que désormais, ils doivent emporter avec eux un contrôleur électronique de vitesse. Il s’agit d’un petit appareil qui se range facilement dans la poche.

Cet appareil a été conçu pour être portatif afin que le conducteur concerné puisse toujours avoir sur lui le dispositif électronique qu’il utilise sa propre voiture, celle d’un proche ou une voiture de location. Dans le cas où il n’a pas le contrôleur de vitesse sur lui lors d’un contrôle policier, il s’expose à un retrait définitif de son permis.

Fonctionnement d’un contrôleur de vitesse

Le contrôleur de vitesse est un dispositif électronique capable de mesurer en temps réel la vitesse d’une voiture grâce au compteur de vitesse. D’autres paramètres comme la vitesse maximale autorisée et la location de la voiture sont également pris en compte. Les vitesses des voitures conduites sont toutes enregistrées afin que le conducteur se rende compte qu’il  respecte bien les limitations de vitesse. Par ailleurs, la présence de ce dispositif facilite également la mission des forces de l’ordre. Ils n’ont qu’à exploiter les données enregistrées sur le contrôleur de vitesse pour connaître les habitudes de conduite adoptées par le conducteur. Si ce dernier ne respecte pas les limites autorisées sur les voies sur lesquelles il conduit, il risque l’interdiction de conduite définitive.

Crédit photo : http://blog.auto-selection.com